Cercle de musique arabo-andalouse

Au coeur de la casbah, sur les hauteurs de Tanger, les Fils du détroit se réunissent tous les jours depuis 25 ans dans un minuscule salon de thé. Le cercle de musique arabo-andalouse compte une vingtaine de membres. Tous ne viennent pas chaque matin et chaque soir pour jouer du oud, du violon, des percussions ou chanter. Mais il y a ici toujours du monde et de la musique.

Commentaires

Ajouter un commentaire