Édito 17 et sommaire

Bonjour à vous, chers lecteurs et chères lectrices !

Nous désirons tout d’abord saluer nos nouveaux abonnés et leur souhaiter la bienvenue. Vous n’avez jamais été aussi nombreux à nous lire et à recevoir chaque saison un exemplaire de Lutopik à la maison. Nous ne vous remercierons jamais assez, car nous n’avons pas fini de répéter que ce n’est que parce que vous lisez ces lignes que nous pouvons continuer notre travail. Cependant, les difficultés que nous relations dans notre précédent éditorial nous affectent encore, et notre avenir reste fragile.

Mais Lutopik est ce qui nous anime, et nous n’avons pas renoncé à publier votre magazine. Nous restons déterminés à retranscrire ici ce que nous comprenons de notre époque, d’en dénoncer les dérives, et de tenter d’y débusquer les utopies susceptibles de fonder les bases des sociétés futures. Nous visons celles qui permettront à nos enfants, puis aux leurs, de vivre heureux, tout simplement.

Pour pérenniser Lutopik, nous lancerons prochainement une campagne d’abonnements et de dons, comme malheureusement trop de titres de presse libre et indépendante y sont contraints. Nous comptons donc sur vous, lecteurs fidèles, nouveaux et intermittents, pour nous aider à franchir cette étape déterminante. Nous avons besoin d’argent, bien sûr, mais aussi de nouveaux points de vente, de personnes qui s’engagent à diffuser quelques numéros à leur entourage, à nous représenter lors de foires, festival ou salons, et à faire tout ce qui vous semble utile à la propagation de ce magazine !

N’hésitez donc pas à photocopier le bulletin ci-dessous, à penser à l’abonnement soutien et à compléter celui qui se trouve en dernière page pour commander plusieurs numéros. Nous aimerions également penser que Lutopik constitue un cadeau peu onéreux, utile et original à offrir à ceux que vous aimez.

Nous souhaiterions encore vous mettre à contribution une dernière fois avant de vous laisser parcourir nos pages. 50 ans après mai 68, nous aimerions nous aussi consacrer quelques pages de notre prochain numéro à cette utopie qui a nourri et construit certains d’entre vous, vos parents, grands-parents ou seulement votre imaginaire. Racontez-nous ce que cet événement a représenté pour vous, ce qu’il en reste aujourd’hui, son héritage, ses ratés ou ses succès. On attend vos témoignages, vos propositions d’entretien. Envoyez-nous une lettre ou un mail, nous serions ravis d’en discuter ensemble.

Bonne lecture !

Pour commander un exemplaire ou vous abonner, rendez-vous ici :
http://www.lutopik.com/content/abonnement

Sommaire :

P. 4 : Une ferme urbaine pour reprendre sa vie en main

P. 6 : L'ère des déchets

P.  8 : Entretien avec Baptiste Monsaingeon

P. 14 : Déchets centenaires et convoitises dans la crau

P. 17: L'incinération, un sujet brûlant

P. 20 : Sur la trace des vieux pneus

P. 22 : Obsolescence programmée : tous responsables

P. 26 : Mission réparation

P. 28 : Choucroute : un jus électrique
 
P. 30. biffins : les recycleurs précaires

P. 32 : L'internationale des pinseyeurs

P. 34 : Portfolio : les pieds sur terre

P. 38 : La bataille du café bio au Costa Rica

P. 41 : Le coin des copains

P. 42 : Frênes : tous condamnés ?

P. 44 : Prostitution : une loi pour rien ?

P. 46 : BD : l'agriculture intensive ne nourrit pas le monde

P. 51 : Des contrats vraiment pas aidés

 

Ajouter un commentaire